Lancement du guide 2020 :

l’association de plus en plus attractive à l’international

Lundi 27 janvier, Les Grandes Tables Du Monde réunissait ses membres au Pavillon Ledoyen,
pour dévoiler son guide 2020 ainsi que ses 13 nouveaux membres, dont 12 à l’étranger. Tour d’horizon.

UN ANCRAGE FRANÇAIS

Figure forte de la gastronomie française, l’association n’entend pas pour autant s’en tenir aux seules frontières tricolores. De Shanghai à New-York, la communauté de restaurateurs n’a cessé de conquérir de nouveaux territoires : ces dernières années, 75% des nouvelles tables officient en dehors de la France. Autre preuve avec le nouveau millésime des membres 2020 : 10 pays, 13 tables et autant d’identités propres, dont le tout premier restaurant de cuisine chinoise, installé à Hong-Kong ! Les raisons d’une telle attractivité ? Une vision globale de la grande table et de fervents liens de solidaritéLors de sa création en 1954, l’association avait pour ambition de promouvoir une haute conception des traditions gastronomiques françaises, mais déjà, ses fondateurs évoquaient le désir de voir réunie une association mondiale de restaurateurs.

Ainsi, en 1957, le premier membre étranger, Marcel Kreusch de la Villa Lorraine à Bruxelles, rejoignait l’Association.
Sortie de l’unique giron français, la gastronomie et ses métiers exigeants sont devenus une affaire mondiale, dont l’association Les Grandes Tables du Monde entend bien promouvoir l’effervescence.

UN RAYONNEMENT INTERNATIONAL

Aujourd’hui, avec 188 membres répartis dans 25 pays et 392 étoiles au compteur (60 % se trouvent à l’étranger), l’association représente l’une des plus importantes communautés de tables étoilées dans le monde. En 2020, près d’un restaurant ** ou *** étoiles sur deux est membre des Grandes Tables du Monde et 80% des restaurants *** affichent d’ores et déjà le coq de Jean Cocteau sur leur devanture.

Comment expliquer un tel engouement ? Pour le président David Sinapian, il s’agit avant tout de solidarité : « Notre association est aujourd’hui plurielle. Mais elle est surtout cohérente, car nous partageons tous les mêmes questionnements, les mêmes enjeux et les mêmes ambitions. C’est cela qui fait notre force : tisser des liens, créer de la conversation et proposer des moments de partage et d’échanges entre membres ! »

13 NOUVEAUX MEMBRES, UNE MÊME AMBITION

Les 13 nouvelles maisons en sont la preuve. Comment lier Lung King Heen, restaurant hongkongais de Chan Yan Tak inspiré de la cuisine traditionnelle chinoise, le Casadelmar de Fabio Bragagnolo, fervent défenseur du terroir corse installé à Porto-Veccio, et le Manresa de David Kinch, véritable acteur gastronomie californienne ? Ils représentent, chacun, autant de points géographiques que de points de vue sur ce que doit être aujourd’hui la gastronomie contemporaine.

LE PROGRAMME FEMMES EN VUE

Céline Couillon, restauratrice propriétaire de La Marine, a rappelé l’importance du programme « Femmes en vue » et invité les membres de l’association à y participer.

Né en janvier 2019 d’un besoin d’encourager les femmes à rejoindre les équipes de nos maisons, à mieux connaître la diversité des métiers et d’une envie de mettre en avant des parcours différents mais tous inspirants, le programme continuera cette année de valoriser le travail des femmes de nos maisons.

BANGKOK ACCUEILLERA LE CONGRES 2020

L’association Les Grandes Tables du Monde a décidé de se tourner vers l’Asie en 2020.

Après des congrès réussis dans des destinations iconiques, chargées d’émotions et d’histoires, l’association se tourne vers le dynamisme de l’Asie. Et dans cette région, une ville fait figure d’évènement car elle y a vécu une véritable révolution culinaire en seulement quelques années : Bangkok. La politique volontariste et déterminée qui a mené à l’arrivée conjuguée du classement Asia’s 50 Best et du guide Michelin Thaïlande a propulsée la ville au centre de la scène gastronomique mondiale. Aujourd’hui les tables d’exception sont légion, et les influences nombreuses. Ainsi les restaurants thaïlandais côtoient les cuisines indiennes au même titre que les tables allemandes. Exemple avec le restaurant** des frères Sürhing qui rejoint l’association cette année. On notera aussi l’iconique et historique restaurant français de l’hôtel Oriental : La Normandie, membre des Grandes Tables du Monde et figure tutélaire de la gastronomie à Bangkok depuis les années 70.

« Grâce à son énergie, sa culture et son histoire, la capitale thaïlandaise offrira à nos membres des images spectaculaires et des expériences fortes qui forgeront d’indélébiles souvenirs. En prime, son évolution rapide dans les sphères gastronomiques, constitue à elle seule une attractivité forte pour les membres des Grandes Tables du Monde désireux de découvrir et comprendre les raisons d’un tel dynamisme. » Nicolas Chatenier, Délégué Général Les Grandes Tables du Monde.

error: