Un nouveau site

Un nouveau site

Un nouveau site

Vous découvrez aujourd’hui notre nouveau site internet pour lequel nous avons entièrement repensé l’expérience de navigation afin de vous présenter de manière la plus aisée les établissements de nos membres et mieux rendre justice visuellement à l’excellence de chacun d’entre eux.

Nous vous invitons à découvrir pas à pas cette collection de pépites réparties de part le monde.

A cet objectif prioritaire, nous voudrions compléter cette offre en évoquant d’autres dimensions de notre action qui nous paraissent aussi essentielles.

D’abord nous voudrions préciser que l’association Les Grandes Tables du Monde existe pour trois publics distincts qui sont réunis par des objectifs complémentaires.

Le premier, c’est le public de convives mondialisés, affamés et impatients d’expériences qui se retrouvent dans notre univers et dans notre collection si fondamentalement exclusive. Il faut tellement d’ingrédients réunis pour faire une grande table. Elles ne se multiplient donc à pas à grande vitesse ! Néanmoins, nous vous proposons d’ores et déjà 174 adresses et bientôt plus avec le millésime 2019 à venir. Ici, notre souhait est de vous informer et surtout de vous donner envie de découvrir et d’expérimenter ces univers personnels et riches.

Ensuite, nous existons également pour nos membres qui souvent après un long et réussi parcours professionnel accèdent à nos rangs. C’est pour eux toujours une source de fierté autant qu’une joie d’appartenir à ce club fermé qui réunit les meilleures tables. A nos membres, nous voulons également souligner la vitalité de leur association, sa modernisation et ses évolutions sans relâche depuis plusieurs années déjà. Nous sommes certains d’avoir, grâce à notre longue histoire et grâce à nos critères d’entrée très exclusifs, construit une communauté à nul autre pareil.

A nos membres, nous rappelons nos valeurs telles que nous les avons redéfinies :

  • l’excellence qui unit toutes nos maisons et qui fait de Les Grandes Table du Monde une communauté homogène et forte ;
  • la convivialité, édictée par nos fondateurs, au centre de nos actions. Il s’agit de permettre à nos membres de se retrouver et d’échanger, ce qui est essentiel pour nous ;
  • une vision mondiale : la cuisine est devenue en quinze ans une activité globale. Nos membres sont situés dans vingt-cinq pays et cette ouverture sur le monde, sur des pratiques différentes, sur des cultures distinctes est essentielle. C’est ce qui enrichit notre métier ;
  • une inspiration française : l’art de vivre qui irrigue Les Grandes Tables du Monde a été défini en France à partir des années cinquante. C’est une sensibilité et un savoir-faire qui se retrouvent chez tous nos membres.

Notre vocation est claire : promouvoir la gastronomie qui est une manière particulière de pratiquer la restauration. De fait, nos membres n’offrent pas des lieux pour simplement se restaurer mais bien des moments d’expériences fortes et rares. Notre mission est d’accompagner, de représenter et d’expliquer ces spécificités.

Enfin, nous nous adressons à nos partenaires. Ils nous sont essentiels car ils nous ouvrent de nouveaux horizons. En se confrontant à leurs savoir-faire, en découvrant leur offre et leurs produits, ils nous aident à être en prise avec les évolutions en cours. Notre sélection de partenaires est volontairement restreinte car nous cherchons la meilleure adéquation et la plus grande cohérence avec nos activités. Ces échanges sont riches et prometteurs. C’est la raison pour laquelle une partie de ce site leur est réservée.

A travers notre nouveau site, vous découvrirez aussi une partie de notre riche histoire et nos archives.

Nous avons également créé une partie magazine qui nous permettra à parutions régulières de vous informer, et de contribuer au débat sur l’évolution de nos métiers.

Aussi, vous découvrirez les membres de notre conseil d’administration qui œuvrent au côté des membres pour faire vivre cette association. Enfin, nous vous présenterons l’équipe de collaborateurs dédiés qui mettent en œuvre chaque jour cette vision. Qu’ils en soient ici remerciés.

Bonne visite !

L’association Les Grandes Tables du Monde célébrée à Marrakech

L’association Les Grandes Tables du Monde célébrée à Marrakech

L’association Les Grandes Tables du Monde célébrée à Marrakech

Après l’agitation new-yorkaise c’est à Marrakech, que Les Grandes Tables du Monde célèbre la haute gastronomie pour leur 64ème congrès. La ville ocre, méditerranéenne par essence, enivrante de parfums, de sons et de vie, est le théâtre de ce rendez-vous annuel, placé sous le signe de l’excellence, de la convivialité et de la réflexion.

Marrakech, entre tradition et modernité
Ville rêvée autant que célébrée par les artistes au cours des siècles derniers , lieu d’histoire et de culture, mais surtout d’échanges entre les civilisations, Marrakech s’est imposée comme terrain de jeu idéal de l’association, terreau fertile où naissent les idées, les nouvelles expériences qui font l’excellence de la gastronomie contemporaine. Car l’ambition de Les Grandes Tables du Monde n’est autre que de se faire l’étendard de cet art de vivre exceptionnel, de ces restaurateurs, hommes et femmes de métier, qui tirent leur épingle du jeu et réussissent, avec élégance et sincérité à transformer un repas en expérience sensorielle unique.

La Grande Table Marocaine
Preuve s’il en faut, avec le fastueux repas qui sera servi aux convives de La Grande Table Marocaine, qui au-delà de son nom et de son affiliation, illustre à merveille le dialogue entre tradition et innovation, cher à l’association. Yannick Alleno et son chef exécutif  Jérôme Videau y dévoilent une cuisine d’inspiration, puisée dans l’histoire culinaire du pays. Exploration du terroir autant que réécriture des classiques, la carte révèle des sh’hiwates, pastillas, tagines et autres tangias pensés comme des poèmes, savants jeux de textures, saveurs et rythmes, qui dessinent en filigrane le renouveau de la cuisine marocaine.

C’est de cet art-là, celui de la transmission des savoirs, du mouvement perpétuel qui anime et nourrit la haute gastronomie, dont il est question au cœur de l’association. C’est la volonté de s’ancrer dans un territoire, un patrimoine, une histoire riche, tout en revendiquant la liberté de créer sans frontière qui lie les 174 membres de Les Grandes Tables du Monde. Et c’est pour et par cela que l’association, représentée dans 25 pays, sur les 5 continents, est aujourd’hui l’un des plus beaux exemples de l’excellence gastronomique.

Une programmation riche et plurielle
L’association a donc souhaité, à son tour, faire vivre des expériences mémorables à ses membres. Lieux rares, dîners d’exception, tables rondes engagées, la programmation de ce 64ème congrès se veut riche et plurielle.

Puis, point d’orgue de cette rencontre, l’annuel gala de Les Grandes Tables du Monde clôturera cette édition par un dîner, orchestré par le chef et membre de l’association Yannick Alleno dans l’enceinte du Palais Dar El Bacha. C’est au cœur de la Medina, et avec pour toile de fond le musée des confluences, que Les Grandes Tables du Monde, va dévoiler le palmarès 2018 des prix remis par l’association. Ces récompenses vont avant tout célébrer l’expérience gastronomique comme une œuvre collective. Restaurateurs, sommeliers, pâtissiers, directeurs de salle, c’est l’écosystème tout entier de la profession qui est mis à l’honneur, une famille d’hommes et femmes de talent, entièrement dédiés au plaisir et au bien-être de leurs clients, mais aussi des leurs.

Références :

Les prix 2017

Les prix 2017

Les prix 2017

                    Le jury, composé d’acteurs reconnus du monde de la gastronomie et rassemblé par Serge Schaal, a choisi de célébrer le parcours d’exception de Louise Villeneuve de l’Hôtel de ville de Crissier. Cet homme de salle a ainsi été distingué par le Prix Mauviel 1830 du Meilleur Directeur de salle. Décerné pour la première année, le Prix Valrhona du Meilleur Pâtissier de Restaurant a été attribué à l’unanimité par les membres du jury réunis par Jean-François Piège, dont Pierre Hermé, à Cédric Grolet, Le Meurice.
Par ailleurs le conseil d’administration de Les Grandes Tables du Monde a choisi comme lauréat du Prix du Meilleur Restaurateur français le cuisinier Jean-Pierre Vigato avec Apicius, son incontournable restaurant de la scène parisienne et Will Guidara, à la tête de l’emblématique Eleven Madison Park à New York, pour le Prix du Meilleur Restaurateur Etranger. Exceptionnellement cette année, le conseil d’administration a aussi décidé de remettre un prix d’Honneur à Maguy Le Coze pour l’ensemble de son époustouflante carrière.

PRIX D’HONNEUR

MAGUY LE COZE LE BERNARDIN,
ÉTATS-UNIS

                    La carrière de Maguy Le Coze est époustouflante. Dans une industrie dominée jusque récemment par les cuisiniers, Maguy a tracé sa route à la fois féminine et courageuse. Bretonne, Maguy a fait ses premières armes en salle à l’enseigne des Bernardins (déjà !), quai de la Tournelle à Paris, à quelques mètres de la Tour d’Argent. Son frère Gilbert est en cuisine. Il régale avec une cuisine marine, simple mais précise. Le succès les conduit à s’installer dans le 17ème arrondissement rue Troyon où ils obtiennent deux étoiles Michelin. L’appel de l’aventure est plus fort et ils saisissent la chance d’ouvrir à New York. Pendant un temps, le Bernardin existe de part et d’autre de l’Atlantique. Le succès américain est total. Là-bas, ils initient la clientèle à la cuisine du poisson et des fruits de mer… Gilbert est radical et Maguy développe des trésors d’ingéniosité pour convaincre ses clients de s’essayer au thon cru ou aux huîtres. Lors du décès brutal de Gilbert, Maguy réinvente son duo historique avec Eric Ripert, chef formé notamment par Joël Robuchon. Bien lui en a pris : le duo fait encore les beaux jours du Bernardin qui ne compte plus ni les récompenses, ni les clients fidèles. Compte tenu de ce parcours absolument extraordinaire, le Conseil d’Administration a décidé à l’unanimité de remettre – fait exceptionnel – un prix d’honneur à Maguy pour l’ensemble de sa carrière.

PRIX DU RESTAURATEUR FRANÇAIS DE L’ANNÉE

 

 

JEAN-PIERRE VIGATO
APICIUS, FRANCE

                     Jean-Pierre Vigato a su faire de son Apicius (France) un des restaurants incontournables de la scène parisienne. À travers deux adresses successives, à partir de 1984, Jean-Pierre a su créer un univers fort autour d’une immense convivialité et d’une grande gourmandise. Se partageant entre la salle et la cuisine, cet amoureux fou des abats comme des gibiers régale un club de fidèles qui ne rateraient pour rien au monde de venir à sa table pendant la saison de la chasse et se damneraient pour sa fameuse tête de veau cuisinée entière. Pour le conseil d’administration des Grandes Tables du Monde, il incarne à merveille et depuis longtemps le cuisinier français dans le sens le plus noble du terme. Il était par conséquent évident pour tous de lui remettre ce prix du restaurateur français 2017.

PRIX DU RESTAURATEUR ÉTRANGER DE L’ANNÉE

WILL GUIDARA ELEVEN MADISON PARK,
ÉTATS-UNIS

                    À 38 ans, Will Guidara est avec son associé Daniel Humm à la tête d’une des adresses gastronomiques les plus emblématiques de New York : Eleven Madison Park (États-Unis). Couronné des plus hautes récompenses, le restaurant a su se distinguer par l’art du service et de l’hospitalité. Progressivement, au cours des années, Will a su repenser une vision du service à 360° en partant des attentes exprimées par ses clients. Et pour mieux les surprendre, il a su également insuffler une dimension nouvelle et spectaculaire aux découpes et prestations réalisées en salle. Pour le Conseil d’Administration, récompenser Will Guidara du titre du meilleur restaurateur étranger c’est honorer un des meilleurs exemples de restaurateur à part entière dont nous sommes très fiers.

CÉDRIC GROLET
LE MEURICE, FRANCE

                    Cédric Grolet a été distingué à l’unanimité par les membres du jury réunis à l’initiative du chef Jean-François Piège, grâce à son apport essentiel dans la pâtisserie de restaurant. Cédric trace sa route en concevant et réalisant au Meurice (Paris) les desserts à l’assiette du restaurant d’Alain Ducasse, ainsi que les pâtisseries servies au Dali lors du tea-time. Il a connu une ascension rapide avec à la clé l’obtention d’une notoriété indéniable, en particulier sur les réseaux sociaux, où à chaque partage les photos de ses dernières réalisations sucrées emballent sa communauté. Mais au-delà du phénomène de mode, le jury a voulu saluer l’audace tant stylistique que technique de ce virtuose de la pâtisserie. En s’écartant pour partie des grands classiques, il a mis l’accent sur des formes nouvelles comme ses emblématiques pâtisseries « fruits », devenues l’une de ses signatures. Visuellement saisissantes, ses créations se révèlent aussi techniques et gourmandes. Cédric Grolet est aujourd’hui le fer de lance d’une pâtisserie française dynamique et audacieuse, et inaugure ainsi ce prix en partenariat avec Valrhona, décerné pour la première fois.

LOUIS VILLENEUVE
HÔTEL DE VILLE DE CRISSIER, SUISSE

                    En distinguant Louis Villeneuve, le jury du Prix Mauviel 1830 du Meilleur Directeur de Salle au Monde fait le choix de célébrer le parcours exceptionnel d’un homme de salle qui pendant près de 40 ans aura dédié sa vie professionnelle à un lieu : le restaurant de l’Hôtel de ville de Crissier (Suisse).
À travers la fidélité à une maison, se comprend la complicité à une génération de chefs de premier plan : Frédy Girardet d’abord, cuisinier incontestable et créateur du restaurant, Philippe Rohat ensuite, repreneur brillant et constant, puis Benoît Viollier qui avait repris le flambeau de la plus belle des manières, avant de disparaître brutalement. Aujourd’hui, Franck Giovanonni assure la relève et Louis a tenu à assurer la passation avec les équipes de salle actuelles. Mémoire de la maison, Louis est avant tout un homme de salle d’exception, aussi à l’aise dans la relation avec les clients que dans les découpes de volaille en salle. Artiste complet, au sommet de son art dans une maison emblématique, inutile d’en dire plus pour justifier la remise de la deuxième édition de ce prix en partenariat avec Mauviel 1830 qui met à l’honneur les métiers de la salle et pour lequel Louis Villeneuve succède à François Pipala du restaurant Paul Bocuse.

error: